CDo se raconte

J’ai toujours dessiné,coupé, cousu et fait des collages. Enfant, j’ai passé mes jeudis, mes vacances chez une grand-mère artiste-couturière qui créait pour ses « bonnes femmes » et pour sa petite fille des robes multicolores en fonction des bouts de tissus restants. L’univers de la création en couture a porté mes dessins, mes collages. J’ai toujours utilisé les photos publicitaires car j’avais besoin d’utiliser et d’aller vers du beau. Dans ma vie d’adulte j’ai toujours maintenu des moments de création en collage avec des cartes d’anniversaire ou de Noël puis depuis que du temps libre et la possibilité de travailler dans un atelier d’artiste se sont offerts à moi, j’ai trouvé un lieu et un temps pour penser mes collages. J’aime les publicités de parfums, les couleurs sont belles. Elles m’ont permis de travailler sur le corps et de créer pour embellir sa salle de bains. C’est pour moi un lieu de repos et de ressourcement indispensable après des journées fatigantes. Après avoir collé sur des papiers forts, je colle désormais sur des toiles préparées. La matière est essentielle. Découper, déchirer, assembler, coller des fragments colorés de publicités donnent un plaisir sensuel que je désire transmettre dans mes collages. Aussi je crée principalement pour les femmes. Mon souhait est de réaliser des collages qui donnent un souffle d’énergie à chacune le matin. Mes collages parlent du futur et d’un bien-être intérieur. La recherche de la couleur, du thème, du papier précède la phase de composition et de collage. J’ai alors besoin de m’approprier les papiers avec de la peinture. J’ai besoin de faire mien le collage en entier. La surprise arrive alors très souvent, le message essentiel et l’inconscient apparaissent. C’est fabuleux. Mes collages parlent aux personnes à qui ils sont destinés. Je suis une collagiste apprentie, le collage est un plaisir et j’ai besoin d’en créer pour délivrer des messages. J’aime cette rencontre avec les gens.

La femme vue par CDo

Mon premier travail s’intitulait : « La femme et la rencontre ». Une quarantaine de collages individualisés ont été réalisés et donnés à chacune lors d’un premier vernissage en octobre 2012 dans l’atelier de Jade Laprie, l’artiste qui m’accueille à Vallauris pour travailler. Ma deuxième série, qui se complète encore, « Tableaux de femmes » est un ensemble de tableaux sur la femme. Elle comporte entre autres quatre collages « Saisons en parfums » qui ont été sélectionnés dans une exposition à Paris en novembre 2014 avec le thème « Le collage au cœur de la création » Peu à peu j’en suis arrivée à créer des triptyques. Ce mode d’expression en plusieurs toiles s’est imposé car je cherchais à exprimer l’unification que souhaite la femme dans sa vie personnelle, amoureuse et familiale. Le triptyque complète la fonction d’unification du collage. Cet ensemble de triptyques appartient à ma troisième série « La femme et le bien-être ». J’ai également commencé un travail sur « La femme et le matin » qui se propose d’unifier les souhaits de la femme le matin. Un ensemble de souhaits est représenté sur un tableau aux dimensions 60 cm x 60 cm environ. Les tableaux peuvent être finis avec de la résine coulée. A la suite de la rencontre avec l’association « Défi de femmes » d’Antibes et du Cannet qui accompagnent les femmes atteintes d’un cancer féminin à bénéficier de soins, corporels, esthétiques et psychologiques, la présidente m’a proposé de réaliser des collages représentant des femmes mutilées mais belles et fières. J’ai donc réalisé un collage qui initie la série « La femme et les défis ». Mariée à un vénitien, j’adore Venise, ses reflets, les balades dans les ruelles et au bord des canaux. Peu à peu est venue l’envie de garder une trace de ses moments de bonheur italien. Les papiers multicolores me servent de palette de peinture. J’aime leur assemblage, j’aime la rêverie qu’ils rajoutent à un lieu de rêve. Pour être en forme, j’ai besoin d’espaces de rêve et ces collages en sont. Peu à peu une nouvelle série de collages s’est construite « La femme et le rêve à Venise ». Passer des moments délicieux de repos pour se ressourcer, il faut pouvoir profiter de l’ici et du maintenant. Quelquefois la journée est maussade, il m’est alors indispensable de trouver de la douceur à travers un collage qui peut m’arrêter et me permettre de respirer paisiblement. Ce collage est pour toutes. Chacune peut trouver la représentation d’un lieu qui lui a fait du bien. J’ai alors envie de partager certains moments vécus pendant des visites de villes ou des voyages. Ce sont toujours des moments qui favorisent la rêverie. A travers la série « La femme et les voyages » je veux continuer à offrir des espaces de rêverie. Toutefois, le quotidien a besoin de plaisir simple et fugace. Juste un aperçu de couleurs donne un éclat de lumière pour la journée. C’est dans cet esprit que la série « La femme et les petits plaisirs » est née. Il est souvent agréable de voir dans des endroits privés ou personnels une image qui nous apporte ce petit souffle d’énergie si nécessaire à notre journée. Je crée donc des collages qui me plaisent et qui peuvent rencontrer les souhaits de chacune, lui donner de l’énergie le matin et également des collages à la demande avec des thèmes choisis par les femmes pour que chacune se retrouve dans son imaginaire positif de rêves.

Collections


1. La femme et la rencontre
2. Tableaux de femme
3. La femme et le bien-être
4. La femme et le matin
5. La femme et les défis
6. La femme et le rêve à Venise
7. La femme et les voyages
8. La femme et les petits plaisirs


Site construit par Joseph Cesaro ©2014 - contact: libarchi@free.fr
Retour a l'index